Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Anne PERRIN-LOUVRIER

Gilets Jaunes C'est la faute à qui ? (2)

16 Décembre 2018 , Rédigé par Anne PERRIN-LOUVRIER

Marre d'entendre dire que la politique nationale est source de tous les fléaux. C'est la faute à Macron, à Hollande, à Sarko, à Chirac, à Mitterrand, à Giscard.

Et si c'était la faute à l'inertie des élus locaux, dont je suis aussi.

Faut il lever la main pour entériner toutes les hausses, notamment celles qui touchent le pouvoir d'achat comme celle des transports en commun. Si nous analysons nos postes de dépense, le prix du ticket ou de l'abonnement pour une famille, est toujours à la hausse, que vous soyez collégiens ou adultes usagers. Un ou deux euros sur un forfait par mois, multiplié par chaque membre de la famille, ça finit par chiffrer. S'auto-féliciter de la création d'agences de services publics par exemple pour l'emploi n'existant que grâce aux subventions, c'est oublié que Pôle Emploi a adressé des emails à tous ses inscrits pour faire savoir que toute discussion ne se fera que via une plateforme et non plus en dialoguant avec son conseiller. A chacun sa créativité. Accepter de voter des rapports remis sur table, ne pas s’enquérir de la transmission des annexes ou des fiches d'actions, est-ce digne d'un élu à l'écoute de celui qui l'a élu ? On pourrait aussi s'alarmer sur l'absence d'écoutes dans les assemblées avec une fois le micro fermé des déversements de haine sur les réseaux sociaux. N'est-il pas impensable de polémiquer sur des dépenses de fonctionnement contraintes de nos collectivités, dans une période de crise. Que dire des dépenses de communication ou d'inaugurations pailletées au montant astronomique, alors que le beau livre rayon Arts ne figure plus dans la hotte du Père Noël au pays des Académies. Et des investissements financés par 50% de l'impôt est-ce raisonnable, indispensable ou essentiel ?

Il y a bon nombre de collectivités territoriales vertueuses. Heureusement. Il existe  des élus travailleurs, créatifs, consciencieux. Heureusement. Aujourd'hui, des hommes et des femmes manifestent sachons aussi entendre leur voix et désarroi dans nos décisions prises localement. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article